Une scène culte

Billy et Karen sont deux personnages secondaires de la saison 2 de Stranger Things, la fameuse série de Netflix se déroulant dans les années 80 et dont ces deux personnages sont deux fiers représentants. En saison deux, le petit groupe d'adolescents de la ville d'Hawkins sont à nouveau confrontés à l'Upside Down quand une faille se rouvre et commence à contaminer notre monde ainsi que le jeune Will toujours sous l'emprise de ce monde parallèle étrange. Mais au-delà de ces évènements étranges, une nouvelle famille débarque aussi en ville avec son lot de secrets et d'histoires compliquées. La jeune Max, pro du skateboard et des jeux vidéos va vite être le sujet d'admiration de Dustin et Lucas alors que son grand frère par alliance, Billy se retrouve vite être une plaie pour elle mais aussi la génération du dessus, notamment Steve qui vit assez mal ses provocations. Karen est la mère de Mike, une femme au foyer typique des années 80 qui doit tout de même faire avec un mari totalement absent et désintéressé de la vie de ses enfants. Tous deux vont se rencontrer dans une situation bien particulière qui donne une scène culte et très drôle de cette deuxième saison.

Un duo typique

Quand Max disparait et rejoint Lucas et les autres dans leur mission pour tenter d'aider Will, sa famille envoie Billy à sa recherche chez ses amis et c'est ainsi qu'il se retrouve chez Mike. Karen est la seule présente à la maison et elle se retrouve à devoir aller ouvrir à Billy en peignoir après être sorti de son bain. C'est donc ainsi qu'ils sont représentés pour ce two pack exclusif à la SDCC 2018. Billy est représenté avec son jean bleu et son perfecto ainsi qu'une chemise bordeaux. On reconnait aussi tout particulièrement sa coupe de cheveux proche du mulet à la mode de l'époque. Karen, quant à elle, porte donc ce long peignoir rouge plutôt sexy et qui laisse apparaitre une bonne partie de son décolleté. Ses cheveux sont légèrement bouclés avec un brushing très gonflé bien typique de la mode de l'époque et elle représente un autre cliché de cette époque.